Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 22:31

LA FILLE DE NULLE PART 16 Décembre 2013  1

91 min.

"(...) [Un] huis clos bavard et onirique à la fois. À la rencontre d'univers fantastiques et surréalistes. Une étrange curiosité pour agacer ou déconcerter tout à la fois."Ouest France

"Il n'y a pas que la fille qui vient de nulle part : le scénario aussi. (...) Dialogues compassés, situations ridicules, "la Fille de nulle part" a obtenu le Léopard d'or à Locarno. Ça doit être l'air du lac suisse."Le Parisien

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans UNDERGROUND
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 22:45
02:02

Ma vie avec Liberace

MA VIE AVEC LIBERACE 14 Décembre 2013  3

119 min.

"Une mise en scène d'un superbe classicisme (...) : Soderbergh reste assez en retrait pour éviter la caricature, assez proche des personnages pour ne pas les observer en voyeur."Télérama

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans LA VIE DES AUTRES
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 17:17
02:33

Les Croods

LES CROODS 14 Décembre 2013  2

92 min.

""Les Croods" remplit toutefois sa fonction de divertissement destiné à toute la famille, mais s'avère moins profond et original que les précédentes réussites de Dreamworks ("Dragons" et "Kung Fu Panda")."La Croix

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans LES ENFANTS D'ABORD
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 22:31
01:41

A Touch of Sin

A TOUCH OF SIN 12 Décembre 2013  2

130 min.

"Des airs d’exposé didactique et redondant sur les conséquences de l’ultra libéralisme et dans lequel le mordant de "A Touch Of Sin" se noie irrémédiablement."CinemaTeaser

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans SUR LA CROISETTE
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 20:25

LE TOP 15 DE 2013

GravityPrisonersBlancanievesInside Llewyn DavisLa Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2Le PasséSpring BreakersHijackingLe CongrèsStokerCartelStories We TellLa Vénus à la fourrureOmarLe Monde de Charlie

HORS CATEGORIE

 

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans BEST OF...
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 20:02
01:35

Grigris

GRIGRIS 9 Décembre 2013  4

101 min.

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans SUR LA CROISETTE
commenter cet article
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 18:51
01:31

La Vénus à la fourrure

LA VENUS A LA FOURRURE 9 Décembre 2013  5

93 min.

"Redoutable météorite cinématographique, cette comédie au cynisme érudit explose à l’écran en une pluie acide de pure intelligence. Rafraîchissant ! (...) Cette "Vénus à la fourrure" mérite d’être applaudie à s’en faire mal."Paris Match

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans SUR LA CROISETTE
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 22:58

ANINGAAQ 8 Décembre 2013

7 min.

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans COURTS-METRAGES
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 22:31
01:43

The Bling Ring

THE BLING RING 6 Décembre 2013  2

90 min.

"Des scènes répétitives sur un scénario qui tourne un peu en rond. Mais un portrait de groupe avisé, entre ironie et empathie, autour des thèmes chers à la cinéaste."Ouest France

"En cherchant ce qui pouvait motiver l'addiction de ces jeunes dévorés par le matérialisme et l'illusion de la réussite facile, Sofia Coppola, ex-petite fille riche, expose complaisamment cet univers de marques (citées à tour de bras) et semble se repaître de ce qu'elle dit vouloir dénoncer."La Croix

Repost 0
Published by seb-schreurs - dans DU SOCIAL
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 22:12
02:03

Le Congrès

LE CONGRES 5 Décembre 2013  5

123 min.

"Tout film digne de ce nom se doit d’être un dépaysement vers un autre monde. A la vision du "Congrès", nous sommes intellectuellement mais aussi physiquement chamboulés."L'Humanité

"La première partie du "Congrès" nous laisse terrassé par l’émotion. (…) Puis, dans le dédale de cette science-fiction échevelée jusqu’à la confusion, on se sent perdu mais on a la sensation aussi que quelque chose gonfle (…) "Le Congrès", dans son délire, ne racontait que cela : l’histoire d’un enfant fragile et de sa mère, une actrice qui avait peur."Cahiers du Cinéma

Repost 0