Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 09:56
Il était une fois - Bande-annonce 1 (Français)Il était une fois - Bande-annonce 1 (Français)


IL ETAIT UNE FOIS 4 Juillet 2008  1
Comédie romantique américaine (2007) de Kevin Lima (Enchanted). Avec Amy Adams, Patrick Dempsey, Susan Sarandon. 108 min.
Règlement de conte à New York.

Il était une fois - Patrick Dempsey et Amy Adams
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 19:10
J'veux pas que tu t'en ailles - Teaser 1 (Français)J'veux pas que tu t'en ailles - Teaser 1 (Français)


J'VEUX PAS QUE TU T'EN AILLES 3 Juillet 2008  0
Comédie romantique française (2006) de Bernard Jeanjean. Avec Richard Berry, Judith Godrèche, Julien Boisselier. 95 min.
De la psychologie à deux balles...

J'veux pas que tu t'en ailles - Judith Godrèche, Richard Berry
Partager cet article
Repost0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 22:03
Le Goût de la vie - Bande-annonce 1 (Anglais sous-titré)Le Goût de la vie - Bande-annonce 1 (Anglais sous-titré)


LE GOUT DE LA VIE 18 Avril 2008  1
Comédie romantique américaine (2007) de Scott Hicks (No reservations). Avec Catherine Zeta-Jones, Aaron Eckhart, Abigail Breslin. 103 min.
Au menu, pas grand chose à se mettre sous la dent !

Le Goût de la vie - Aaron Eckhart

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 23:38
Love Song - Bande-annonce 2 (Anglais sous-titré)Love Song - Bande-annonce 2 (Anglais sous-titré)


LOVE SONG 20 Décembre 2007  2
Drame américain (2004) de Shainee Gabel (A love song for Bobby Long). Avec John Travolta, Scarlett Johansson, Gabriel Macht. 119 min.
La perte d'une mère occasionne la découverte d'un père...

Love Song - Scarlett Johansson, John Travolta
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 13:29
Détrompez-vous - Bande-annonce 1 (Français)Détrompez-vous - Bande-annonce 1 (Français)


DETROMPEZ-VOUS 31 Octobre 2007  0
Comédie romantique française (2006) de Bruno Dega et Jeanne Le Guillou. Avec François Cluzet, Mathilde Seigner, Roschdy Zem. 88 min.
...réaliser un bon film n'est pas aussi notoire que prévu !
Malgré la bonne idée de départ sur l'"adultère, mode d'emploi", le couple à la réalisation, Bruno Dega et Jeanne Le Guillou, ne dominent pas du tout leur sujet. Rapidement au courant d'être cocufiés, Lionel (François Cluzet) et Carole (Alice Taglioni, la "doublure") s'allient pour faire tomber à l'eau les galipettes de leur conjoint respectif.
Détrompez-vous - François Cluzet, Mathilde Seigner, Roschdy Zem et Alice Taglioni
Les situations sont téléphonées tant elles sont invraisemblables par leur légèreté. François Cluzet et Roschdy Zem, dont on se demande vraiment ce qui les a attirés dans ce "scénario", sauvent le "film" d'un zéro de conduite...   
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 18:04
Le Voile des illusions - Bande-annonce 2 (Anglais sous-titré)Le Voile des illusions - Bande-annonce 2 (Anglais sous-titré)



LE VOILE DES ILLUSIONS 1er Octobre 2007  2
Drame américain (2006) de John Curran (The painted veil). Avec Naomi Watts, Edward Norton, Liev Schreiber. 124 min.
L'amour au temps du choléra.
"Le voile des illusions" est adapté du roman "La passe dangereuse" de W. Somerset Maugham, à qui l'on doit aussi la pièce de théâtre "Being Julia" ("Adorable Julia"), campée au cinéma par Annette Bening. Londres, 1923. Médecin bactériologiste, le réservé Walter Fane (Edward Norton) épouse Kitty (Naomi Watts), une fille de bonne famille. Deux années ont passé quand il est envoyé à Shanghai pour y effectuer des recherches. Sur place, Kitty entretient une relation d'adultère avec le vice-consul britannique, Charlie (Liev Schreiber), également marié. Immédiatement au courant, il accepte le divorce, à la seule condition qu'il en soit de même pour son amant. Sur le refus de ce dernier, elle l'accompagne dans un village ravagé par une épidémie de choléra...

Le Voile des illusions - Naomi Watts et Edward Norton

L'histoire est plaisante, les acteurs donnent le meilleur d'eux-mêmes (Naomi Watts et Edward Norton) et les images sont alléchantes comme du papier glacé, mais il manque ce petit plus qui aurait pu en faire un grand mélodrame "à la David Lean". La faute à une mise en scène trop classique, comme si on feuilletait un splendide album de photos qui émerveille les yeux, mais qu'on oublie une fois refermé. Dommage... Sur le refus de ce dernierti_bug_fck

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 17:20
The Fountain - Bande-annonce 1 (Anglais sous-titré)The Fountain - Bande-annonce 1 (Anglais sous-titré)


THE FOUNTAIN 20 Septembre 2007  3
Film fantastique américain (2006) de Darren Aronofsky. Avec Hugh Jackman, Rachel Weisz, Ellen Burstyn. 96 min.
Requiem for an immortal love ?
Cinéaste encensé en seulement deux films, Darren Aronofsky (l'expérimental "Pi", aussi étrange que "Eraserhead" de Lynch, et le cultissime "Requiem for a dream", sur les ravages de la drogue dans tous ses états) était attendu au tournant avec ce nouvel opus. Il rend la pareille, en donnant la tournique, avec "The fountain", pur trip métaphysique. Trois époques, à un millénaire de distance, mais reliées par un fil d'Ariane, Hugh Jackman et ses trois rôles. Au 16ème siècle, dans la jungle tropicale du Guatemala, le conquistador Tomas tombe sur l'arbre séculaire dont la légende dit que "celui qui boit sa sève a la vie éternelle"... De nos jours, un scientifique, Tommy Creo, est sur le point de trouver un vaccin (extrait de la sève de cet arbre) qui sauverait son épouse Izzi (Rachel Weisz) atteinte d'une tumeur incurable... Cinq siècles plus tard, un astronaute, Tom, effectue un voyage intersidéral pour tenter de percer les mystères de la vie...

The Fountain - Rachel Weisz et Hugh Jackman
Prévu initialement avec Brad Pitt et Cate Blanchett, qui se sont finalement désistés au dernier moment (en raison de désaccords artistiques), Darren Aronofsky a dû repousser le tournage, en les remplaçant au pied levé par sa fiancée oscarisée Rachel "The constant gardener" Weisz et l'athlétique acteur australien Hugh "X-men" Jackman. Fasciné par les interrogations existentielles, dont le pouvoir des nombres dans l'inclassable "Pi", sa "fountain" de jouvence aurait gagné à laisser planer le doute quant aux arcanes de la vie. Ses explications inutiles détériorent cette oeuvre qui aurait pu se ranger au côté de l'indémodable et mythique "2001: l'odyssée de l'espace" de Kubrick. Un faux pas avant le prochain chef-d'oeuvre avec... (tiens, tiens) Brad Pitt ?! 
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 16:43
Entre adultes - Bande-annonce 1 (Français sous-titré)Entre adultes - Bande-annonce 1 (Français sous-titré)


ENTRE ADULTES 16 Septembre 2007  1
Comédie dramatique (2006) de Stéphane Brizé. Avec Edith Mérieau, Vincent Dubois, Jeanne Ferron. 80 min.
6 X 2.
Dans le très beau premier film de Stéphane Brizé, Patrick Chesnais faisait croire qu'il n'était pas là pour être aimé, alors que... Ici, c'est tout l'inverse, ses douze personnages sont là pour être aimés mais ils n'y parviennent pas. Hormis la structure narrative, inspirée du film "La ronde" de Max Ophüls, il faut admettre que "Entre adultes" ne marquera pas les esprits (ou les coeurs). Son nouvel opus est divisé en douze "chapitres" indépendants, à chaque fois entre un homme et une femme, sinon de retrouver un des deux "amoureux" dans le suivant et ainsi de suite.
Entre adultes - Karim Hammiche
Ca aurait pu être un très agréable court métrage, reprenant les trois meilleures histoires de l'ensemble, dont deux sont interprétées par Caroline (dont la poitrine est en partie dévoilée sur l'affiche), une truculente Jeanne Ferron. La ronde de l'amour sonne souvent faux par son approche trop théâtrale, où les couples au bord du gouffre ne cessent de proférer "mensonges et trahisons". N'est pas Ophüls qui veut !
Partager cet article
Repost0
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 00:46
link : Films se déroulant en Amérique latine

OLD GRINGO 17 Juillet 2007  0
Drame américain (1989) de Luis Puenzo. Avec Jane Fonda, Gregory Peck, Jimmy Smits. 119 min.
Mais où est donc passé Zapata ?
Sentant sa fin proche, un écrivain (Gregory Peck) part pour son ultime voyage au pays des sombreros. Il va être rejoint sur place par Harriet (Jane Fonda), une vieille fille qui a récemment rompu ses fiançailles, engagée comme gouvernante dans une hacienda. Ils vont tous les deux débarquer à Chihuahua, en pleine révolution mexicaine qui voit les partisans de Pancho Villa tentés de s'accaparer le pouvoir. Adios à l'hacienda et peut-être que le grand amour est enfin là, personnifié en la personne du général charismatique Thomas Arroyo (Jimmy Smits).

Old Gringo
Ce film soporifique produit l'effet inverse que celui espéré; au lieu de déchaîner les passions, il les annihile. Un comble chicano Puenzo (quoiqu'il soit Argentin), d'autant plus que vous aviez l'occasion rêvée de diriger deux monstres sacrés du septième art ! Ne participez pas à cette "revoluccion", vous risqueriez d'y laisser votre peau...
Partager cet article
Repost0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 21:07

link : Emission de cinéma en portugais sur le cinéaste

CONTE DE PRINTEMPS 28 Juin 2007  2
Comédie dramatique française (1990) de Eric Rohmer. Avec Anne Teyssedre, Florence Darel, Hugues Quester. 112 min.
La nouvelle Eve.
En l’absence de son compagnon, Jeanne, professeur de philo dans un lycée, va faire la connaissance de Natacha, dont le père entretient une relation avec Eve, de l’âge de sa jeune fille. Et si Igor parvenait à faire chavirer le coeur de cette jeune philosophe...

Conte de printemps - Florence Darel, Hugues Quester et Anne Teyssèdre

Premier volet des contes des quatre saisons de l’original Eric Rohmer, son "Conte de printemps" n’atteint pas les qualités estivales et automnales ! Le grand réalisateur français démontre que la vie est faite d’une kyrielle de malentendus qui naissent de l’interprétation que chacun veut bien en faire.

Eric Rohmer

Même si, de temps en temps, son film souffre d’un jeu trop théâtral, à tel point qu’on perçoit les comédiens en train de réciter leur texte; il n’en reste pas moins un marivaudage des plus plaisants, sorte d’art délicat de la séduction. Comme toujours ses dialogues sont fins et très percutants sur l’impact indispensable de la philosophie dans notre vie de tous les jours. Un film agréable mais mineur pour tout amateur du cinéma rohmérien.

Partager cet article
Repost0