Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 23:41

journalismes.info - Le web observatoire du journalisme sur Internet

Cinéma : quand les internautes s’inventent critiques


Laurie Goret
Vendredi 13 Mars 2009

Fini le temps où seule une petite partie des citoyens pouvait émettre une opinion sur l’art. La légitimité du critique de cinéma se trouve remise en question par l’arrivée d’Internet. Des sites spécialisés émergent et laissent aux internautes la possibilité de formuler leur propre critique. Interview croisée de Romain et Sébastien, deux internautes d’une trentaine d’années adeptes de cinéma et inscrits sur le site Allociné.


Comment se manifeste votre intérêt pour la critique de cinéma ?


Romain : J’écris sur le site Allociné depuis six ans maintenant. Je lis des magazines culturels spécialisés, et d’ailleurs, je tombe parfois d’accord avec les critiques de cinéma. En fait, j’adore aller au cinéma, ça me permet de m’évader. J’y vais en moyenne deux à huit fois par mois, tout dépend des films qui sont à l’affiche.

Sébastien : Je suis membre du site depuis plus d’un an et demi. Je lis régulièrement des revues comme Studio, Première, Les Cahiers du cinéma, Télérama, et surtout Positif (le top du top).
Sur la Toile, je fais partie de la communauté «Vos critiques de cinéma » sur Over-blog (une plateforme de blogs). Sinon, j’aime bien aller sur les sites Cinebel etIMDB , et lire certaines critiques de cinéphiles amateurs.
On peut dire que je suis un mordu de cinéma : je regarde en moyenne cinq à six films par semaine, la plupart du temps en DVD ou sur la petite lucarne.
Cinéma : quand les internautes s’inventent critiques

Pourquoi et comment écrivez-vous des critiques ?


Romain : J’avais envie de faire partager mon point de vue de cinéphile. J’accepte le principe d’une critique négative, c’est plutôt constructif. En général, plus le film m’a plu, plus la critique est riche. Pour l’écrire, c’est une question de feeling.

Sébastien : J’adore donner mes impressions sur un film, mais je me rends compte que la vie de tous les jours – mon métier, mon enfant – ne me permet pas toujours d’y consacrer le temps nécessaire. J’éprouve le besoin et l’envie de partager mes coups de cœur cinématographiques.
Pour construire ma critique, je m’attache à deux critères : le cinéaste (j’adore visionner toute l’œuvre d’un réalisateur que j’affectionne ou que je découvre) et le scénario. Mais aucun canevas n’est préétabli. J’écris toujours à chaud ou quelques temps après avoir visionné l’œuvre, en fonction du souvenir qu’elle m’a laissé.
Bien évidemment, j’aime descendre un film surestimé par la presse. Je déteste les potins autour de films comme Harry Potter, Titanic ou Bienvenue chez les Ch’tis. Quand on disserte sur le cinéma, on parle d’art !!!

Pensez-vous que la critique de cinéma est un métier à part entière ?


Romain : Le rôle du critique consiste à donner un avis positif ou négatif sur un film. Tout le monde peut le faire, mais certains en font leur métier. Ce n’est pas mon cas, je suis facteur.

Sébastien : La critique donne l’envie aux gens de contempler une œuvre chargée d’émotions et d’esthétisme. Elle sert à partager une passion. Oui, c’est un métier, mais il découle intégralement de la passion...L’œil critique se forme donc par le visionnage immodéré des films, en vrai autodidacte, comme je le fais. Je suis enseignant dans le secondaire.
Un bon critique doit avoir une certaine sensibilité, être curieux et intègre. Certains sacrifient leur intégrité au profit d’un marchandising écœurant. Trop de critiques vont dans le sens de leur ligne éditoriale au lieu de rester ouverts d’esprit. Je pense au magazine Les Inrockuptibles, qui défend systématiquement un type de cinéma ou un réalisateur, et inversement, qui descend de petites perles. 

Selon vous, la liberté d’expression s’exprime-t-elle mieux sur Internet qu’ailleurs ?


Romain : Bien sûr. L’expression y est immédiate et assez libre.

Sébastien : Ma réponse sera claire : trois fois oui, car la ligne éditoriale n’y a plus sa place.
Repost 0